La revue de l'innovation
La revue de l'innovation du secteur public

Le Salon de l'innovation

Les personnes des secteurs public et privé intéressées par le sujet de l'innovation se rencontrent à peu près quatre fois par année à Ottawa au Salon de l'innovation. Ils examinent les définitions et les conditions qui rendent possible l'innovation, et analysent des exemples de lois innovatrices et de programmes d'approches. Ils révisent aussi les outils qui facilitent l'innovation.

Quelques notes découlant d'activités précédentes du Salon

Voici quelques notes découlant d'activités précédentes du Salon:

Communiquez avec:
Eleanor Glor


Le Salon de l’innovation

Le Salon de l’innovation est le rendez-vous mensuel d’un groupe de discussion qui s’intéresse à l’innovation dans les domaines des politiques, des programmes et des processus du secteur public, ainsi qu’à l’administration (y compris les ressources humaines, les finances et l’informatique). Il favorise la discussion, l’ouverture et l’étude de tous les aspects des rôles du secteur public, du changement, de la saine gestion publique, des initiatives et des expériences, tant sur le plan des initiatives de changement en cours dans l’administration publique que de ceux de la théorie et de la gestion proactive du changement.

La formule est interactive, un groupe comptant idéalement entre douze et dix-huit personnes réunies dans un cadre non officiel. On ne s’attend pas à ce que les participants assistent à chacune des réunions, mais seulement à celles qui présentent un intérêt particulier pour eux. Une réunion prend habituellement la forme d’un dîner au restaurant et comporte une allocution prononcée par un conférencier invité suivie d’une longue discussion sur un sujet lié à l’innovation. Il s’agit d’une conversation où une personne à la fois prend la parole. Les participants forment un groupe très diversifié de personnes de tous les âges qui s’intéressent au changement et à l’innovation dans le secteur public. Ils proviennent plus particulièrement de l’administration fédérale et d’administrations provinciales et municipales, de sociétés d’État, du secteur privé, du milieu universitaire et des médias. De nombreux participants du secteur public sont des cadres supérieurs. Les participants varient d’une réunion à l’autre, selon le sujet, et ils sont encouragés à être accompagnés de leurs propres invités que le sujet intéresse.

Chaque réunion porte sur un sujet de conversation ayant trait à l’innovation et va même au-delà de la question prévue. Les animateurs de la discussion sont responsables de préparer une entrée en matière d’une durée de vingt minutes. La présidente (Eleanor Glor) ou un comité s’assure que des sujets de discussion sont prêts pour chaque réunion, et une personne joue le rôle de modérateur. La politesse est exigée dans le cadre de ces échanges, et on demande qu’il y ait une seule conversation à la fois. Comme les participants ont la possibilité de se servir du Salon de l’innovation pour tester des idées nouvelles, on demande de respecter la confidentialité.

Des salons ont lieu depuis 1995, et le coût est de 10 $.

Un deuxième Salon de l’innovation a commencé à se réunir à Edmonton (Alberta), et de l’intérêt a été manifesté pour un troisième salon.

Dernière mise à jour: Novembre 2009